Catégorie

Etudes & Marché

communication tendance

Communication : quelles tendances en 2021 ?

Par | Etudes & Marché

De quelle manière communiquer en 2021 ? Cette année, du fond : stratégie, contenus… à la forme : Illustrations, typographies, couleurs… la communication est basée sur quelques tendances. Inspirez-vous grâce à notre article ! Tendances communication 2021, les voici :

Tendances visuelles 2021

Adrexo a sélectionné pour vous, les tendances communication 2021 les plus pertinentes :

1. Les couleurs tendances

  • Couleurs sourdes / pastels doux
    La pandémie mondiale nous a mené à une augmentation de l’utilisation de couleurs sourdes et de pastels doux car ces couleurs procurent un sentiment de sécurité et de réconfort face à cette épidémie qui a causé beaucoup de panique. L’exemple ci-dessus est l’identité visuelle de Mello, une application conçue pour aider les parents à se connecter et à créer des réseaux de soutien pendant la pandémie. Cette palette de couleurs douces transmet alors un message d’apaisement.

 

  • Palette restreinte de couleurs
    Encore une tendance de cette année, les palettes restreintes de couleurs sont en vogue ! Le covid nous restreint notamment au niveau de nos activités quotidiennes, qui sont réduites au strict nécessaires. C’est pourquoi, il est logique que nous ayons également des chartes graphiques limitées à une ou deux couleurs !
    Pour exemple, ci-dessus, La brasserie 40ft Brewery a utiliser les codes couleurs du ruban adhésif de sécurité.

  • Couleurs qui font références au passé
    Tout comme les couleurs sourdes et pastels doux, les couleurs nostalgiques, qui font références au passé/à l’époque ont beaucoup été utilisées pour évoquer le calme depuis le début de la pandémie.

  • Monochrome : Noir & Blanc
    Encore et toujours de la nostalgie… le noir et blanc fait parti des couleurs tendances communication 2021 ! Retrouvez ci-dessus pour exemple, l’identité de la marque Love Raw, marque de chocolat vegan qui brise les clichés et les codes couleurs habituellement utilisés !

2. Tendances typographiques à adopter

  • Les polices d’écriture non-conventionnelles
    Cette année, il faut du peps ! Pas des polices ennuyeuses, mais des polices non-conventionnelles. À savoir que les polices d’écriture contribuent grandement au caractère de la marque, il ne faut donc pas utiliser une typographie qui ne  ressemble pas à votre marque !

 

  • Les typographies avec Serif
    Elles sont tournées vers la nostalgie dans certains visuel mais sont surtout excellente pour refléter le sérieux d’un établissement !

 

  • Les typographies impactantes
    Les typographies larges et grasses, qui se lisent facilement sont donc en vogue !

 

  • Typographies vintage et rétro
    On constate que le vintage et le rétro font leur retour depuis quelques années, que ce soit dans la décoration ou dans la mode ! De plus, les typographies dans ce style peuvent faire naître un sentiment de nostalgie chez les consommateurs.

 

  • Les typographies à empattements
    Ces typographies sont aussi appelées “Avec Sérif”. Elles sont beaucoup utilisées dans des supports visuels modernes et minimalistes tels que des packaging produit.

  • Typographies manuscrites 
    La police idéale pour jouer sur le naturel et le minimalisme ! Celle-ci se rapproche des typographies vintages car elles vont également jouer sur la nostalgie et l’attachement à une époque passée.

 

  • Typographies avec relief/3D
    La 3D permet de faire preuve de créativité… de donner du relief et du volume. Si vous souhaitez donner un effet 3 dimensions, vous pouvez également jouer sur les ombrages de vos polices !

 

  • La Bichromie
    Cette typographie repose sur le fait d’utiliser deux couleurs sur un seul visuel (contrastées).

 

3. Autres tendances graphiques

  • Les logos minimalistes
    Les logos simples, dessinés à la main et donc simplifiés sont en vogue cette année. Ils piquent la curiosité des clients et permettent d’attribuer une image bien définie à une marque.

  • Les Datas Visualisations
    Ils permettent de simplifier des données statistiques et chiffrées, de les rendre assimilables par tous. Ce graphisme devient donc au service de l’information.

  • Les formes géométriques
    Les formes géométriques ont l’avantage de structurer, d’ordonner et d’apporter de la cohérence à une création graphique. Elles ont alors un rendu assez professionnel.

  • Les vidéos utilisant du texte, non filmées
    À l’ère du Covid, on remarque que les vidéos filmées avec des masques n’ont rien de communicatif, c’est pourquoi les vidéos non filmées, contenant du texte et des visuels/images, sont beaucoup plus à la mode cette année. Le contenu simple et concis est à privilégié pour plus de compréhension.

  • Des illustrations à l’effigie de votre marque
    En 2021, la grande tendance est aux illustrations ! En effet, le mieux est d’établir votre propre ligne graphique et de ne jamais vous en éloigner ! Choisissez donc des illustrations qui ne correspondent qu’à votre marque.

Quels contenus tendances communication 2021 ?

  • Du contenu humain
    Vos clients ont besoin de réassurance : sécurité sanitaire, physique, reconnaissance client, aide digitale, etc. Cette année, la communication se veut donc “bienveillante” et “rassurante“. Il est donc temps de donner des conseils, de rassurer et de toucher l’affectif de vos cibles.
  • Agir de façon responsable, faire le bien
    Les consommateurs attendent des marques qu’elles soient engagées, qu’elles cherchent à faire le bien. Par exemple, en faisant des actions pour protéger l’environnement, en luttant contre les injustices, en dénonçant
  • La priorité : la communication interne
    Les entreprises se doivent donc de remercier leurs salariés en faisant preuve de bienveillance. En effet, les collaborateurs ont dû ou doivent encore faire face à un quotidien pénible ! Il est donc important de conserver un certain lien.
  • Le sans-complexe
    La tendance est au “sans-complexe” : les jeunes veulent des marques qui sont confiantes, décomplexées et des photos sans filtres

Vous êtes d’accord avec ces tendances communication 2021? Si d’autres vous viennent à l’esprit, n’hésitez donc pas à nous en faire part en commentaire !

 

Il n'y a pas encore de note.

Vous pouvez noter cet article

promotion, prix et réforme

LSA : “Le prix et la promotion continueront de driver la consommation” selon Adrexo

Par | Etudes & Marché

Au vue de la réforme du Code du commerce qui pourrait encadrer davantage la promotion, LSA a interrogé plusieurs experts du marketing. Il s’agit  de comprendre les opportunités mais aussi les dangers de ce projet de loi. Sandrine Préfaut, co-présidente d’Adrexo, nous livre sa vision.

Les Etats Généraux de l’Alimentation avaient pour objectif d’interroger les pistes d’évolution de la relation entre distributeurs, industriels et fournisseurs. Plusieurs mesures devraient, selon les annonces du gouvernement, faire l’objet d’une réforme législative. Une stricte limitation de la promotion à 34% de la valeur des produits et 25% des volumes vendus prendra place. De plus, un encadrement repensé de la revente à perte et donc du fameux SRP (seuil de revente à perte) majoré de 10% pour les distributeurs. En effet, cette législation aurait un réel impact néfaste sur le marketing et la promotion.

En tant qu’expert de l’imprimé et du courrier publicitaire, Adrexo travaille au quotidien avec les acteurs du circuit de distribution. Nous sommes en contact direct avec les consommateurs. Nous avons donc choisi d’adresser les problématiques touchant à la relation qui unit cet écosystème. Il s’agit d’être le plus au fait possible de l’évolution des tendances de consommation. A ce titre, nous sommes convaincus que pour que la réforme soit réellement pertinente et efficace, il convient de ne pas faire l’économie d’une réflexion nécessaire sur l’importance des promotions. [LIRE LA SUITE]

Article paru sur lsa-conso.fr.

Il n'y a pas encore de note.

Vous pouvez noter cet article

il est donc essentiel d’attirer du trafic dans votre magasin !

La promotion : vecteur important dans la consommation des Français !

Par | Etudes & Marché

La situation actuelle restant instable, les commerçants doivent faire face à une nouvelle problématique. Les Français ont perdu du pouvoir d’achat et consomment moins. Ils sortent peu, limitent les contacts et limite également leurs sorties “shopping”. Si les commandes en ligne ont connu une très forte augmentation ces derniers mois, les consommateurs restent attachés aux commerces physiques.
Attirer de nouveau les clients dans votre magasin reste donc essentielle pour la survie de votre activité. Pour se faire, votre communication doit apporter une incitation supplémentaire à l’achat comme le développement de la promotion par exemple.

Zoom sur la promotion

Le contexte actuel que nous connaissons a obligé les commerces à adapter leur mode de fonctionnement pour maintenir leur activité. Les ménages français veulent plus que jamais maîtriser leur budget. Cela a des conséquences inévitables sur le chiffre d’affaires des commerçants. La concurrence du site en ligne lors des différents confinements a également mis à rude épreuve les commerces physiques. Ils doivent maintenant trouver des solutions efficaces et attractives pour faire (re)venir leurs clients en magasin. Le développement de la promotion peut être en effet un élément de différenciation.

Les techniques d’incitation et des récompenses offertes au consommateur peuvent pousser à l’achat. Cela peut se concrétiser par cartes de réduction, des jeux et concours avec cadeaux, des primes de motivation, des essais gratuits, des offres de remboursement, des points ou primes de fidélité…

À l’ère du Covid-19, pourquoi faire de la promotion ?

Avec les confinements que la France a connus ces derniers mois, l’impact sur le chiffre d’affaires et le moral des commerçants est toujours présent. Une étude menée par L’échommerces nous apprend que 15 % d’entre eux se disent abattus depuis la reprise, et 20 % déclarent mal vivre cette période. Les raisons menant à cet état d’esprit sont multiples : la baisse de leurs revenus, l’incertitude face à l’évolution des restrictions, et bien sûr la peur du dépôt de bilan. L’étude estime en effet que 12 000 commerces devraient faire faillite dans les mois qui viennent. Pour ne pas en arriver là, il est donc essentiel d’attirer du trafic dans votre magasin !

Les résultats d’une étude IPSOS, menée pour l’organisme BALmétrie entre 2018 et 2019, a montré que la promotion régulière communiquée par un prospectus avaient un effet positif significatif sur l’intention de visite du point de vente (45,4% des répondants déclarent s’être rendus ou vouloir se rendre en magasin après la lecture d’un prospectus). Pour retenir l’attention du consommateur, les brochures distribuées doivent être créatives et contenir des informations actuelles. Afin de ramener de nouveaux ou d’anciens clients dans les rayons de votre commerce, votre communication doit donc évoluer dans cette direction. Rapidement, les ventes suivront !

Comment faire de la promotion ? Comment les diffuser de manière efficace ? Rendez-vous sur notre nouvel e-book pour obtenir des réponses !

Il n'y a pas encore de note.

Vous pouvez noter cet article

courrier papier

EMARKETING : Média Courrier : 4 bonnes pratiques pour bien s’adresser aux CSP+

Par | Etudes & Marché, Imprimés papier

 Les CSP+ représentent une cible convoitée par les marques. Notamment en raison de leur pouvoir d’achat plus important. Ils ont aussi tendance à adopter plus facilement les nouveaux produits et services. Comment les imprimés publicitaires peuvent-ils être alors un bon moyen de se distinguer de la concurrence ?

La boîte aux lettres : un canal privilégié dans la relation marque-consommateurs avec les CSP+ 

82% des Français relèvent chaque jour leur courrier. Cela représente donc, aujourd’hui encore, un rituel quotidien. Chaque foyer lit en moyenne près de 7 imprimés publicitaires et 3 courriers adressés par semaine. La boîte aux lettres représente ainsi un canal privilégié pour les marques dans leur relation aux consommateurs CSP+. Que ce soit pour se faire connaître d’eux ou entretenir le lien dans une logique de fidélisation. Il est aussi un puissant levier “drive-to-store”.

En effet, 45,4% des sondés se rendent en magasin pour acheter un produit après lecture d’imprimés publicitaires.

“Alors, même si aujourd’hui le marché est concurrencé par la communication digitale, il trouve un attrait certain auprès d’annonceurs. Ils voient là l’opportunité de rentrer en contact avec leur cible de façon qualitative. Il est ainsi plus facile de se distinguer parmi quelques imprimés publicitaires  qu’au milieu de centaines de mails dans la boîte mail”, précise Jérôme Martel, DGA chez Adrexo – HOPPS GROUP.

Conseil n°1 Jouer à fond sur la curiosité

Alors que 99% des Français ont une boîte aux lettres, seulement 20 % des foyers y ont apposé un “stop pub” (vs 35% d’adblockers)”, rappelle Nicole Abenhaim, DGA Marketing et Expérience Client de MEDIAPOST.

Consulter son courrier représente donc un moment de déconnexion. Le consommateur fait le choix d’accorder du temps à la marque, quand et où il le souhaite. L’enjeu pour les annonceurs est alors de réussir à capter l’attention du destinataire. Afin qu’il puisse générer de l’intérêt, la curiosité est un bon levier .” Cela peut passer par un format original qui sort du format A4 classique ou prendre la forme d’un petit paquet (lettre de moins de 2,5 cm d’épaisseur) par exemple, qui aura une connotation de cadeau”, détaille Jérôme Martel.

Forgiarini, réseau alsacien de magasins spécialisés en salles de bain haut de gamme a opté pour le support PROMOFOLIO de MEDIAPOST. Cette sur-couverture qui englobe les autres imprimés publicitaires a permis la marque de “faire la une dans la boîte aux lettres”.

[LIRE LA SUITE]

Article paru sur e-marketing.fr

Il n'y a pas encore de note.

Vous pouvez noter cet article

imprimé publicitaire

INFOGRAPHIE : Les prospectus, générateurs de business & de trafic pour les marques !

Par | Etudes & Marché, Imprimés papier

Dans un contexte de plus en plus concurrentiel, caractérisé par la versatilité des consommateurs, le prospectus se démarque des autres médias. En effet, il offrant un impact mesurable sur le drive-to-business. Une étude, menée par Kantar Division Worldpanel pour l’organisme BALmétrie, démontre que l’imprimé publicitaire reste un outil générateur de business et de trafic pour les enseignes qui l’utilisent pour développer leur notoriété, conquérir ou encore fidéliser leurs clients. De plus, les français gardent une grande attache au papier.

Le prospectus s’impose plus que jamais comme un média phare. Il répond aussi bien aux attentes des consommateurs qu’aux enjeux de visibilité et de business des enseignes. Découvrez les preuves de son efficacité dans cette infographie !

Infographie prospectus

Il n'y a pas encore de note.

Vous pouvez noter cet article

stratégie marketing

Supermarché en 2020 : les 3 indicateurs d’une stratégie marketing à revoir

Par | Etudes & Marché

L’évolution des habitudes de consommation affecte de manière significative les grandes et moyennes surfaces (GMS). Les consommateurs veulent aujourd’hui consommer mieux et de manière plus responsable. Ainsi, les circuits spécialisés et les circuits de proximité sont en plein essor. Il existe 3 indicateurs de stratégie marketing à revoir concernant le supermarché en 2020.

Une étude de l’ObSoCo (l’Observatoire Société et Consommation) publiée en début d’année 2019 confirme que les formats commerciaux segmentants ont une dynamique de fréquentation très positive, tandis que les hypermarchés et supermarchés souffrent d’une dynamique de fréquentation négative.

Dans ce contexte, la communication est essentielle pour continuer d’attirer les consommateurs en hypermarchés et supermarchés et générer des ventes. En effet, une stratégie basée sur votre seule offre en magasin ne peut pas suffire pour développer votre activité et augmenter votre chiffre d’affaires. 3 indicateurs en particulier doivent vous alerter et vous pousser à revoir votre stratégie marketing.

La fréquentation de votre magasin est en baisse 

Vous n’avez pas spécialement changé votre merchandising ou vos références en magasin. Vos mises en avant sont bien faites. Et pourtant, vos ventes ne décollent pas et la fréquentation de votre magasin est même en baisse.

Si vous vous reconnaissez dans cette situation, il est important de réagir et de mettre en place des actions de manière rapide pour inciter les clients à (re)venir en magasin. En investissant dans les bons outils de communication, vous pourrez augmenter votre visibilité et booster la fréquentation de votre magasin. 

Exemple d’actions marketing :

  • Lancez une campagne publicitaire : vous pouvez créer des affiches, des prospectus ou des catalogues pour faire connaître votre offre. Informez les clients de vos promotions : c’est un excellent moyen de les motiver à venir dans votre magasin plutôt qu’un autre.
  • Communiquez sur les réseaux sociaux : créez un profil sur les réseaux sociaux et partagez les actualités de votre magasin susceptibles d’intéresser les clients. Vous pouvez également mettre en avant vos différents rayons, et notamment les rayons coupe et traiteur par exemple.
  • Assurez-vous de communiquer sur toute votre zone de chalandise : votre communication atteint-elle tous vos clients potentiels ? Connaissent-ils tous l’existence de votre magasin ? Il faut peut-être mettre en place des actions de communication ciblées.

Le panier moyen diminue en supermarché

Vous ne constatez peut-être pas de baisse de la fréquentation de votre magasin, mais vous êtes confronté à la diminution du panier moyen de vos clients. Cela peut alors être une légère baisse ou une érosion plus conséquente. Dans tous les cas, il convient donc de prendre les devants et d’ajuster la stratégie marketing de votre supermarché ou hypermarché.

Exemple d’actions marketing :

  • Revoyez le merchandising et le parcours client au sein de votre magasin : étudiez les catégories les plus porteuses pour leur consacrer plus de place. Par exemple, les produits bio, dont les ventes en GMS ont augmenté de 20% entre 2018 et 2019 selon l’Institut Nielsen, sont-ils bien mis en avant  ?
  • Favorisez le cross-selling : pensez à créer des propositions de « bundles » (des ‘packs’) avec des produits complémentaires vendus par lot. Présentez ces offres en rayon et dans vos supports promotionnels pour améliorer vos ventes. Vous pouvez aller encore plus loin et suggérer des idées de recettes. Les clients sont souvent en panne d’inspiration lorsqu’ils font leurs courses  !
  • Faites de l’upsell grâce aux promotions . La loi Egalim encadre désormais de manière stricte les promotions, avec des rabais plafonnés à 34% et des ventes sous promo limitées à 25%. Vous pouvez toujours en faire un outil d’upsellUtilisez donc les promotions pour favoriser des achats plus importants et générer des ventes additionnelles.

 

Vos promotions ne donnent pas les résultats escomptés

Vous avez créé des promotions attractives pour les clients. Elles sont présentées à l’entrée du magasin et en tête de gondole. Pourtant, vos promotions ne performent pas autant que vous l’aviez espéré. 

Il est possible que vous n’ayez pas suffisamment communiqué sur vos promotions en supermarché. Avez-vous investi dans des supports de communication papier ? Les prospectus sont l’un des moyens les plus efficaces de toucher vos clients et de déclencher l’achat. D’après une étude BALmétrie et Kantar réalisée par en 2019une campagne de prospectus efficace crée en moyenne 9% de trafic additionnel en magasin et 13% de chiffre d’affaires supplémentaire.  

Il n’est donc pas surprenant que les enseignes prévoient de consacrer 50% à 70% de leur budget marketing 2019 au papier selon le journal Les Echos.

Exemple d’actions marketing :

  • Communiquez sur vos promotions avec des supports papiers : produisez régulièrement des prospectus et catalogues pour faire connaître vos promotions en supermarché auprès de vos clients
  • Créez des offres incitatives : vous pouvez proposer une offre spéciale limitée dans le temps ou un bon de réduction à partir d’un certain montant d’achat imprimé au dos du ticket de caisse
  • Utilisez les temps forts promotionnels : appuyez-vous sur les temps forts tout au long de l’année (Chandeleur, Saint Valentin, Pâques, rentrée scolaire, Halloween, Noël, etc.) pour mettre en avant vos promotions

 

Ainsi, dans un contexte morose pour la GMS, il est indispensable d’avoir une stratégie marketing offensive et d’investir dans des outils de communication efficaces pour faire connaître l’offre de votre hypermarché ou supermarché. C’est de cette manière que vous pourrez booster le trafic en magasin. Ainsi, vous verrez augmenter le panier moyen et démultiplier l’efficacité de vos promotions en supermarché. Vous souhaitez vous lancer ? Nous vous éclairons donc sur le temps et le budget d’une campagne marketing 


Il n'y a pas encore de note.

Vous pouvez noter cet article

outils communication consommateurs

Commerce local : les 4 fondamentaux pour se différencier de la concurrence

Par | Etudes & Marché

Le commerce local ou commerce de proximité souffre aujourd’hui d’une concurrence de plus en plus forte. Si les petits commerces ont longtemps été les seuls à pouvoir offrir des produits et des services accessibles et adaptés aux besoins des particuliers, le développement des grandes enseignes et l’essor du e-commerce ont changé la donne. Pour continuer à attirer les clients, les petits commerces doivent adopter de nouvelles stratégies de communication. Zoom sur les 4 fondamentaux pour se différencier de la concurrence. 

Misez sur vos atouts pour rendre votre offre unique et vous démarquer de la concurrence 

Pourquoi les clients devraient-ils venir chez vous plutôt que dans un autre commerce ? En quoi votre offre est-elle différente de celle de la concurrence? Il est essentiel de pouvoir répondre à ces questions de manière claire et limpide. Les clients sont aujourd’hui à la recherche de valeur ajoutée : un meilleur rapport qualité-prix, un choix plus large, une meilleure qualité de service ou des horaires d’ouverture plus étendus par exemple. 

Quel est le « petit plus » offert par votre commerce de proximité ?

 C’est en proposant une vraie valeur ajoutée que vous pourrez vous différencier de la concurrence. Il ne s’agit pas de se lancer dans une introspective complexe et détaillée. Idéalement, votre valeur ajoutée doit tenir en quelques motsCela peut par exemple être « des conseils avisés » sur les produits que vous commercialisez. Pour trouver votre petit plus, vous pouvez aussi demander à vos clients actuels pourquoi ils préfèrent fréquenter votre commerce local 

Communiquez un message clair pour toucher votre cible

Pour attirer les clients, vous devez communiquer et mettre en valeur vos atouts. Expliquez les bénéfices de votre offre pour votre cible. En quoi votre commerce répond-il à leurs besoins de manière tout à fait unique Un bon message est celui qui capte l’attention et invite à l’action, par exemple « Venez découvrir le meilleur du bio accessible à tous ». Il faut que vos clients potentiels s’identifient à votre promesse et qu’elle les incite à se rendre dans votre commerce.  

Déclinez le même message en l’adaptant à tous vos supports de communication : affiches, prospectus, dépliants, réseaux sociaux, radio, publications locales, etc. C’est ainsi que vous construirez une image de marque forte et cohérente pour votre commerce local. Par ailleurs, plus vous répéterez votre message, plus votre cible sera susceptible de le retenir.  

Tenez compte des usages digitaux pour booster votre commerce local

Le digital bouleverse les habitudes de consommation des Français. Désormais, les clients font des recherches en ligne avant de se rendre en magasin. Ils souhaitent confirmer que l’offre d’un commerce répond à leurs attentes et justifie le déplacement. Pour cela, pensez à proposer un aperçu de votre offre sur votre site Internet ou sur les réseaux sociaux. 

Vous pouvez aussi vous faire référencer par les sites et les applications qui recensent les commerces dans votre secteur d’activité. Dans la restauration par exemple, La Fourchette est un bon moyen de rendre votre offre visible sur le net.   

Un autre moyen de se différencier de la concurrence est de proposer la réservation d’une prestation en ligne. Les clients sont aujourd’hui à la recherche d’immédiateté. Les sites comme Treatwell, qui proposent la réservation de soins de beauté en ligne, ont le vent en poupe. Devenir partenaire de ce type de plateformes peut vous aider à booster votre croissance. 

 

Récompensez la fidélité pour inciter au réachat 

Pour faire venir et revenir les clients, réfléchissez à offrir une récompense suite à un premier achat ou à un réachat. Vous pouvez récompenser vos clients sous forme de points fidélité ou d’offres spéciales exclusives. Vous pouvez également opter pour un petit cadeau offert à partir d’un certain montant d’achat. Il s’agit ainsi de vous démarquer de la concurrence. Vous mettez vos consommateurs au coeur de votre communication et ils apprécient.

 Vos offres promotionnelles peuvent se présenter : 

  • sous la forme de code à obtenir sur les réseaux sociaux ou sur votre site internet.
  • de bons de réduction à imprimer chez soi .
  • ou encore de coupons ou prospectus distribués directement dans les boîtes à lettres de votre cible.  

Les Français sont particulièrement friands de promotions et d’offres spéciales. Selon l’Observatoire de la Promotion SOGEC, 91% des shoppers déclarent ainsi qu’une promotion peut modifier leurs comportements d’achat. Les offres promotionnelles sont donc un excellent moyen d’attirer les clients dans votre commerce et de les fidéliser 

Ainsi, pour vous démarquer et vous différencier de la concurrence, rendez votre offre unique, communiquez de manière claire et adaptée à votre cibletenez compte des nouveaux usages digitaux et créez des mécaniques de fidélisation qui inciteront vos clients à revenir. Si vous voulez atteindre rapidement vos objectifs, pensez à une distribution de prospectus. C’est l’un des meilleurs supports de communication pour vous faire connaître dans votre ville et mettre en avant vos atouts.  

Il n'y a pas encore de note.

Vous pouvez noter cet article

Opérations promotionnelles

Comment mieux cibler les campagnes de promotion de votre hypermarché ?

Par | Etudes & Marché

Dans un marché très concurrentiel, il est essentiel de mener des campagnes de promotion pour votre hypermarché ou supermarché. Une stratégie de communication offensive est en effet indispensable pour attirer les clients en magasin, générer des ventes et assurer une bonne rotation des produits en rayon et en stock. Pour que vos campagnes publicitaires atteignent leurs objectifs, il faut qu’elles soient bien cibléesSi votre message n’atteint pas la bonne cible, il n’aura aucun effet. Nous vous livrons quelques conseils pour mieux cibler vos campagnes et ainsi maximiser la rentabilité de votre investissement marketing.

Choisissez les bons leviers de communication pour vos campagnes de promotion

Il existe de nombreux leviers de communication pour faire connaître l’offre de votre hypermarché ou supermarché.  

Chaque levier a ses spécificités et séduira une cible différente : 

  • Les prospectus et catalogues permettent de toucher une majorité de clients. Les imprimés publicitaires sont en effet largement plébiscités par les consommateurs. Selon une étude menée par LSD pour Adrexo, 82% des Français se disent attachés au support papier, parce qu’ils le considèrent plus pratique, plus mémorisable et plus agréable à lire. Avec les prospectus et catalogues, il est possible de présenter toute la variété de l’offre de votre magasin.
  • Les bons de réduction attirent les consommateurs promophiles, activement à la recherche de bonnes affaires et de bons plans. Selon Kantar Worldpanel, 3,9 millions de foyers en France seraient « promo addicts ». Les bons de réduction incitent les clients à se déplacer en magasin et à acheter. C’est un excellent levier drive-to-store. 
  • La communication sur les réseaux sociaux contribue à toucher une cible plutôt jeune, « digital native » et connectée. Pour séduire ces consommateurs, il faut privilégier un ton relativement direct et peu formel. Les réseaux sociaux peuvent également être utilisés pour communiquer sur des opérations spéciales ou des jeux-concours en magasin. 
  • L’emailing est un bon moyen de communiquer avec vos clients actuels. Attention toutefois à ne pas abuser des emails publicitaires et à bien doser la fréquence d’envoi. Les emails peuvent être perçus comme intrusifsen particulier s’ils sont très fréquents 
  • Les affiches publicitaires sont un levier de recrutement de nouveaux clientsL’emplacement choisi est critique. Pour toucher des clients potentiels, il est primordial de choisir un endroit stratégique de votre zone de chalandise. Vous pourrez généralement mettre peu de texte sur une affiche. A ce titre, c’est surtout un outil pour attirer l’attention. 
  • La radio peut être intéressante pour communiquer sur des offres flash, par exemple dans les rayons libre-service ou à la poissonneriePour cela, privilégiez les stations et/ou fréquences locales. 

Pensez donc à varier les supports de communication en fonction de votre cible et de vos objectifs prioritaires.

Faites appel au géomarketing pour mieux cibler 

Pour mieux appréhender la clientèle de votre supermarché ou hypermarché, vous pouvez faire appel au géomarketing. Cette technique basée sur la localisation géographique peut vous aider à affiner votre stratégie de communication. Elle vous permettra également d’optimiser et de rationnaliser vos campagnes de promotion 

Le géomarketing est très utile pour mieux connaître : 

  • Votre zone de chalandise et notamment votre territoire d’influence, le profil de votre clientèle et l’impact de vos concurrents sur votre zone 
  • Vos clients et notamment leur positionnement géographique, les zones de performance et vos potentialités de clientèle 
  • Vos zones de diffusion et notamment la zone de diffusion optimale sur la base des affinités clients 

Grâce à ces informations, vous pourrez adapter vos campagnes de promotion. Par exemple, si votre clientèle est surtout composée d’ouvriers, il peut être intéressant de mettre en avant vos offres petit prix. A l’inverse, si vous avez beaucoup de cadres dans votre zone de chalandise, vous pouvez mettre l’accent sur le bio, que cette catégorie surconsomme.  

Il y a de nombreuses autres manières d’utiliser le géomarketing. Il peut par exemple servir à concentrer la distribution de prospectus dans les zones où les dépenses des clients sont les plus importantes.  

Le géomarketing est donc un outil de ciblage puissant, améliorant le retour sur investissement (ROI) de vos campagnes de promotion. Il vous aide à prendre des décisions informées.  

Une agence proposant ces solutions pourra également mener une étude de cible sur mesure ou vous faire bénéficier de ses bases de données clients. Vous pourrez opter pour des critères de ciblage géographiques, des critères sociodémographiques ou encore des critères affinitaires et comportementaux. Vous pourrez par exemple analyser les populations les plus en phase avec vos produits. Cela pour une opération spéciale concernant la consommation d’alcool, les habitudes de changement de voitures, etc..

Travaillez avec une agence spécialisée pour obtenir les meilleurs résultats 

Faire appel à une agence pour vos campagnes de promotion vous garantira une efficacité maximale. Une agence vous fera en effet bénéficier de son expérience et de son expertise en la matière. Elle vous aidera à mieux cibler vos campagnes de promotion pour atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés. 

Une agence vous conseillera également sur les meilleurs leviers à utiliser pour booster l’activité de votre magasinPour cela, choisissez une agence intégrée capable de vous accompagner sur tous les aspects de votre promotion et à chacune des étapes du parcours consommateur. Chez Adrexo, nous vous proposons ainsi une offre complète pour répondre à tous vos besoins.  

Pensez aussi à mesurer l’impact de vos campagnes de promotion. Les résultats obtenus et les remontées terrain doivent vous permettre d’optimiser vos campagnes, dans une démarche d’amélioration continue. 

 

Pour résumer, avant de vous lancer dans une campagne de promotion, réfléchissez à vos objectifs et à votre cible. Vous pourrez adapter vos leviers de communication en conséquence. Pour aller plus loin, vous pouvez aussi faire appel aux techniques de géomarketing. Votre ciblage sera encore plus précis et vous pourrez optimiser la diffusion de vos campagnes publicitaires. Une agence peut vous épauler sur ces questions et vous aider à faire les meilleurs choix. Le ciblage n’est néanmoins qu’une étape préalable à la diffusion de vos campagnes. Un bon ciblage doit s’accompagner d’une diffusion de qualité. En effet, si votre distribution de prospectus est mal faite, un excellent ciblage ne sert pas à grand-chose. Chez Adrexo, la qualité de la distribution de la publicité est ainsi une préoccupation constante.   

Il n'y a pas encore de note.

Vous pouvez noter cet article

J-30 avant Noël : votre magasin est-il prêt ?!

J-30 avant Noël : votre magasin est-il prêt ?!

Par | Etudes & Marché

Noël approche à grands pas ! Comme chaque année, de nombreuses enseignes vont réaliser la majeure partie de leur chiffre d’affaires durant cette période où les Français se bousculent dans les rayons. La stratégie de communication mise en place est d’autant plus importante qu’elle permet d’attirer les prospects en point de vente et de déclencher l’achat. Comment bien se démarquer d’une concurrence accrue et augmenter le trafic dans votre point de vente ? Nous vous donnons quelques conseils !

Avant tout, quelles seront les tendances de consommation pour cette année ?

 

Selon le label Approuvé par les Familles, les Français consacreront en moyenne un budget de 133,88 euros par enfant pour leurs cadeaux de Noël. Ils vont même anticiper leurs emplettes dès la Toussaint pour 62%, contre 21% préférant attendre le dernier moment.

Des achats de Noël qu’il faudra faire en nombre puisqu’un enfant de 3 ans, catégorie d’âge la plus gâtée, trouvera en moyenne plus de onze cadeaux sous le sapin !

Les jeux de sociétés arrivent en tête des listes de cadeaux, chez les parents comme les enfants. Les enfants placent en seconde position les produits high-tech. Une envie qui semble moins séduire les parents, qui citent cette catégorie en 5ème position seulement.  Malgré tout, 67% d’entre eux pensent en acheter pour Noël, choix de l’enfant oblige !

Les Français accordent de plus en plus d’importance à l’achat équitable. Ainsi, 46% des parents déclarent tenir compte des critères éco-responsable. À condition que le produit soit en adéquation avec le désir de l’enfant et que les prix proposés ne dépassent pas leur budget.

De plus, 52% des parents disent s’informer sur l’origine des produits et privilégient l’achat de produits “Made in France”. Cela est d’autant plus vrai dans les familles où les enfants sont plus petits et pour qui le choix de la marque a moins d’impact.

Conseil n°1 : Animer votre point de vente pour les fêtes

Sans grande surprise, les Français sont réceptifs à Noël et sa magie. D’après, une étude réalisée par Opinionway pour Proximis, en 2018, les consommateurs apprécient le fait de se sentir dans l’ambiance de Noël (58% des sondés). Cela représente ainsi un point de différenciation avec le shopping sur internet où l’ambiance du point de vente et sa décoration y est difficilement retranscrite. Le trafic va donc être influencé par votre dévouement à décorer votre point de vente à Noël.

Pour attirer prospects et clients en point de vente et leur faire vivre une expérience shopper inédite, il est indispensable d’animer votre magasin ! On ne vous le dire jamais assez : le « spectacle » en point de vente fait recette.

Que ce soit au détour d’ateliers créatifs, d’une rencontre avec le Père Noël, d’une dégustation ou de tout autres événements in-store, toutes les occasions sont bonnes à saisir pour ravir petits et grands !

Découvrez notre catalogue d’animations spéciales Noël !

Au-delà des animations événementielles, la théâtralisation des rayons peut déclencher l’acte d’achat grâce à la création d’un univers captif.  En effet, créer des îlots à part entière au sein même du point de vente, d’où l’appellation Shop in Shop, peut s’avérer efficace afin de mettre une marque en avant ou une catégorie de produits.

Également, pour générer du trafic et fidéliser vos clients, pourquoi ne pas organiser un jeu-concours en point de vente ? Une belle occasion de faire revenir les clients sur votre point de vente ou tout simplement de récolter leurs avis et coordonnées.

 

Conseil n°2 : Multipliez les points de contact avec vos clients à Noël

Pour toucher un maximum de prospects, une stratégie cross média est LA solution gagnante. Une étude réalisée par Power Print en 2017 montre que pour 85% des Français, l’utilisation combinée du papier et du digital permet de disposer de plus d’informations que sur un format seul. Les moyens de communication sont multiples, autant capitaliser sur les atouts du digital et du papier et adopter un communication dite « hybride ». Seul prérequis : créer des campagnes ciblées, non intrusives, à destination d’un consommateur de plus en plus rétif à la publicité.

Côté papier, le prospectus est un média apprécié des Français. Ainsi, d’après l’étude LSD réalisée pour Adrexo, 82% des Français se disent attachés au support papier, parce qu’ils le considèrent plus pratique, plus mémorisable et plus agréable à lire. En effet, le papier sollicite notamment les émotions – pensez notamment aux catalogues de jouets de Noël !

Ce lien privilégié, retrouvé directement au sein du foyer, peut être retranscrit également sur le web afin de toucher les consommateurs en mobilité autour de votre point de vente. Grâce au display mobile et à un ciblage précis, il sera alors possible de toucher les prospects à fort potentiel en fonction de leurs centres d’intérêts, de leurs comportements d’achats ou encore de leur position géographique.

Plus d’information sur notre offre Mobypub

Le parcours du consommateur se veut de plus en plus phygital : il s’informe sur internet et achète en boutique, lit les recommandations sur son smartphone et attend une offre pour passer en point de vente. Alors, n’attendez plus, adaptez-vous aux nouvelles pratiques de votre cible !

Conseil n°3 : Donnez vie à votre catalogue grâce à la Réalitée Augmentée

Très apprécié des consommateurs, le catalogue reste un point de contact privilégié. Selon l’étude BALmétrie, en 2018, 42,1% des Français lisent un catalogue de plus de 12 pages chaque semaine.

En moyenne, 63% des enfants rédigent une liste au Père Noël. Les catalogues gardent un rôle déterminant dans l’élaboration de cette liste, et reste la première source d’inspiration des enfants, devant la télévision et les avis des copains.

Communiquez différemment et faites vivre une expérience inédite à vos clients en leur proposant un catalogue interactif grâce à la Réalité Augmentée.
Cette offre allie la force multi-sensorielle du papier à l’attractivité du digital. Les jouets prennent vie sous les yeux des enfants et parents. Un seul objectif : interagir de façon ludique avec le client afin de renforcer l’engagement et moderniser son image.

En savoir plus sur notre offre IP Augmenté

Conseil n°4 : Offrez des cadeaux à vos clients grâce à l’échantillonnage

 

A l’approche de Noël, les consommateurs sont plus détendus et enclins à passer du temps en magasin. Pourquoi ne pas en profiter pour réaliser une action de Street marketing ou une distribution d’échantillons ?

Au-delà de favoriser la découverte, l’échantillonnage incite à l’achat. Ainsi, d’après une étude réalisée par le CSA en 2016, 84% des Français ont déjà acheté le produit qu’ils ont testé. Ils sont également 90% à avoir découvert une marque ou un produit suite à l’envoi d’un échantillon.

Alors que 91% des Français apprécient les opérations de Street marketing (enquête IPSOS), ce sentiment est encore plus important durant les fêtes. En leur distribuant des échantillons, ces derniers auront le sentiment de recevoir un cadeau, une pratique totalement en accord avec l’esprit de Noël !

Vous l’aurez compris, Noël est une période cruciale pour les retailers. Il est donc indispensable de s’adapter aux attentes des consommateurs et de créer un véritable parcours client personnalisé afin de se différencier du shopping en ligne.

Vous avez besoin d’un accompagnement spécifique dans l’élaboration de votre plan d’actions ? Prenez RDV en quelques clics juste ici

Il n'y a pas encore de note.

Vous pouvez noter cet article

étude black friday

Black Friday 2019 : opération commerciale ou rentable ?

Par | Etudes & Marché

 Événement incontournable de cette fin d’année, le Black Friday 2019 a lieu le 4ème vendredi de novembre. Cette année, il fera son grand retour le 29 novembre. Entre promotions et rabais importants, cette opération marketing marque le coup d’envoi des achats pour les fêtes de fin d’année. Est-ce encore un événement rentable pour le Retail à l’ère des promotions permanentes ? Décryptage d’un moment qui semble être, encore cette année, attendu par les consommateurs et les enseignes.

Le Black Friday en 2018, c’était comment ?

L’année dernière, le Black Friday a été un exemple de réussite. D’après le Webloyalty Panel1, le 23 novembre dernier, le volume global des commandes en ligne a augmenté de 34% en France par rapport à 2017. Mieux encore, si l’on compare l’évolution des commandes depuis le premier Black Friday Français en 2014, on constate une progression de 347% !

Le M-commerce (commerce sur mobile) continue sa progression. Ainsi, près d’un tiers des transactions ont été réalisées depuis un smartphone lors du Black Friday 2018. Soit une augmentation de 4 points par rapport à 2017.

Les Pure Players ne sont pas les seuls à profiter de l’engouement des consommateurs pour cette journée de promotions. Les PME françaises ont vu, l’année dernière, leur chiffre d’affaires multiplié par 4, un record qui pourrait être battu cette année (source : Oxatis) !

D’après le Groupement d’intérêt économique des cartes bancaires, la seule journée du Black Friday a vu naître un record historique de transactions bancaires en 2018, avec 50 millions de paiements en une seule journée.  L’ensemble de l’opération représentait 1 milliard d’euros en France en 2018, du jamais vu !

Qu’en pense les consommateurs ?

Si le Black Friday est une véritable institution depuis plus de 50 ans Outre-Atlantique, en France, le phénomène est beaucoup plus récent. Néanmoins, le Black Friday fait aujourd’hui partie intégrante de la culture française. De plus en plus de consommateurs attendent impatiemment cet événement. D’après LSA, plus d’un tiers des Français ont l’intention de réaliser des achats durant le Black Friday 2019.

Popularisé par les géants du web, le Black Friday attire chaque année de plus en plus d’acheteurs. En 2018, 91% des Français ont déjà entendu parler de l’événement contre 58% seulement en 2016. D’ailleurs, pour l’édition 2018, ils ont dépensé 5,7 milliards d’euros.

En 2018, près d’un tiers des Français considère que le Black Friday représente un bon moyen de faire des économies. D’ailleurs, l’étude réalisée par LSD pour Adrexo démontre qu’une forte proportion de Français déclare que les offres et coupons promotionnels leurs permettent d’améliorer leur pouvoir d’achat (63%), d’équilibrer leur budget (53%) et de réaliser des achats qu’ils ne pourraient se permettre autrement (52%).

Ils sont également à 30% à trouver que cet événement leur permet d’acheter en avance leurs cadeaux de Noël sans stress. (Etude OpinionWay-iloveretail.fr : les Français et le Black Friday, 2018)

D’après cette même étude, les Français ayant l’intention de réaliser des achats lors du Black Friday 2019 envisagent de dépenser 212 euros en moyenne. Si les femmes ont davantage l’intention d’acheter lors du Black Friday, elles prévoient en revanche de dépenser beaucoup moins que les hommes. Elles ont en tête un budget moyen de 184 euros contre 250 euros.

Les personnes âgées de plus de 65 ans sont les moins nombreuses à prévoir des achats lors du Black Friday. Malgré tout, celles qui ont l’intention de le faire prévoient de dépenser en moyenne 260 euros. Cela contre 191 euros pour les personnes âgées de moins de 50 ans.

Et les prévisions pour le Black Friday 2019 ?

D’après une étude réalisée par CRR Report, cette année, 5,9 milliards d’euros de dépenses sont prévues. Cela avec 4,910 milliards d’euros en magasin durant le week-end du Black Friday 2019..

black friday

Vous l’aurez compris, le Black Friday marque le début de la saison des ventes les plus fructueuses de l’année. Cet événement permet aux enseignes de doper leurs ventes. Mais surtout aussi d’écouler leurs stocks avant la mise en place du merchandising des fêtes de fin d’année. Grâce à une communication ciblée, les enseignes ont toutes les cartes en main pour faire de cette opération un succès !

Il n'y a pas encore de note.

Vous pouvez noter cet article